Site officiel de la ville de Pertuis

04 90 79 02 74

La fièvre latine a envahi le centre ville

Le festival latino, deuxième du nom a été une totale réussite et ce, malgré une température plutôt printanière.
Tout au long de la journée et durant la nuit, ce sont des centaines de pertuisiens et amis qui ont pu déambuler et danser sur notre festival sud-américain.
Nous avons pu enfin tordre le coup à cette stupide idée qui énonce aux pertuisiens qu’il ne peut pas y avoir plusieurs évènements culturels dans la même soirée, que les évènements se concurrencent et se…détruisent !
Samedi soir, il y avait trois soirées simultanées à Pertuis, sur trois des places historiques de la ville. Partout la foule était présente, joviale et dansante, partout les bars, restaurants du cœur de ville ont fait le plein.
Il y avait samedi un air de fraternité, comme si toute la ville et les alentours s’étaient donnés rendez-vous pour ce deuxième grand évènement de l’été après notre corso !
Merci aux colombiens qui ont reconstitué un véritable village et au groupe qui a enflammé la place mirabeau.
Merci aux superbes danseuses et aux groupes qui dès 11h du matin ont pu remplir sans discontinuer la place Jean Jaurès noire de monde et ce jusqu’au bout du festival.
Merci à la France antillaise qui a transformé la place parmentier en vaste piste de danse.
Merci à l’association pertuisienne Pa’gozar el Son qui a fait marcher son réseau cubain et assoir ce qui devient un grand rendez-vous incontournable de l’été à Pertuis.
Merci au « village pertuisien des spectacles » qui nous a servi un apéro dansant géant au cœur de la rue Colbert pour « inaugurer » le festival.
Merci enfin à toute l’équipe de la culture de la ville qui a assuré une logistique et un savoir faire hors pair !
Dans ce siècle qui débute, la première exigence à Pertuis est de savoir ce que nous avons à faire ensemble.
Regardons en face qui nous sommes, notre appartenance commune. C’est comme cela que nous arrivons à nous dépasser, bâtir ensemble, et faire de Pertuis une ville finalement heureuse.
A l’année prochaine pour le troisième festival latino pertuisien.

Jacques Barone
Adjoint au Maire