Site officiel de la ville de Pertuis

04 90 79 02 74

Tribune Pertuis Mag n°39

NOTE DU GROUPE « PERTUIS VILLE D’AVENIR »

Notre Maire vient de fêter ses dix ans à la tête de la Ville de Pertuis.
Si l’opposition est faite pour s’opposer, nous avons l’humilité de reconnaître que Roger PELLENC a su engager une dynamique dans la transformation de notre ville en la préparant à bien des égards, à affronter son avenir.
Au cours de ces années, nous avons essayé d’être vigilants sur la cohérence des décisions municipales, le respect de celles et ceux qui sont concernés par ces décisions et la préservation de la qualité de vie à Pertuis.
D’une part, la cohérence des décisions passe par la capacité à analyser les enjeux et anticiper les défis de demain.
C’est la raison pour laquelle nous nous sommes opposés à la création d’un office municipal de tourisme qui justifiait la volonté du Maire de liquider l’office de Tourisme existant.
Pertuis est actuellement la seule commune de la Métropole à bénéficier d’un office de Tourisme sans personnel et la seule commune de la Métropole à être dans l’une des régions les plus touristiques au monde.
D’autre part, le respect des agents municipaux a souvent été mis à mal par l’édile de Pertuis qui a inauguré sa mandature par la suppression des machines à café.
La défiance s’est propagée en installant des caméras sur leurs lieux de travail et en équipant les véhicules municipaux de balises de géolocalisation.
Fidèle à lui-même, le Maire n’a pu s’empêcher de faire un procès à ses plus proches collaborateurs que ce soit « son ancien Directeur de Cabinet ou le Directeur de la police Municipale, Monsieur Eric BLACHIER ».
Enfin, la préservation de la qualité de vie est d’autant plus importante que pertuis est une ville à la campagne.
A l’heure où les populations d’oiseaux des campagnes françaises ont chuté de 30% en près de quinze ans, où notre biodiversité est en péril avec des sols agricoles intoxiqués de pesticides, une pollinisation défaillante, et la disparition de 80% de nos insectes en 30 ans, notre Maire reste indifférent et à court d’initiative.
Pourtant, le maintien de la biodiversité n’est pas qu’une lubie d’amoureux des beautés de la nature. Si sa valeur intrinsèque est indiscutable, celle-ci est aussi garante du bien-être matériel des hommes et un facteur de stabilité des sociétés. Ce devrait donc être un enjeu politique.
Toutefois, la qualité de vie c’est également de doter la salle des associations de Pertuis de toilettes qui fonctionnent.

Fabien PEREZ, Christina BERARD, Rémy GRANGEON, Nicole AUTIN, William COLOMBARD, Soraya MEKDAD FIZAZI, Eric BANON

Plus dans cette catégorie : Tribune Pertuis Mag n°40 »