Site officiel de la ville de Pertuis

04 90 79 02 74

Tribune Pertuis mag n°44

NOTE DU GROUPE « PERTUIS VILLE D’AVENIR »

Le centre-ville de Pertuis, comme tous les autres centres villes de communes moyennes, rencontre la même problématique depuis plusieurs années : enrayer la diminution de la population vivant dans leur centre, ainsi que l’augmentation de leurs vacances commerciales. En effet, la zone d’activité à la périphérie du centre-ville s’est développée avec le soutien de la Mairie et au détriment de notre centre-ville. Celui-ci perd peu à peu de son pouvoir d’attraction.

Les exemples des communes voisines démontrent pourtant que des politiques municipales peuvent insuffler de l’attractivité dans les centres villes comme la propreté des rues, la présence d’espaces verts ou encore l’accès facile aux transports en communs et tout ce qui permet de contribuer au plaisir de se rendre en centre-ville.

En soutenant à outrance le développement de la zone d’activité, la Municipalité a opposé le centre-ville de Pertuis à sa zone d’activités, chacun bataillant pour attirer légitimement le chaland dans sa zone d’affluence respective. On peut regretter que la Municipalité ne se soit pas concentrée sur le trait d’union à mettre en place entre le centre-ville et la zone d’activités pour qu’il y ait un échange constant. Or, dans cette bataille entre le centre-ville et la zone d’activités, à l’évidence, les consommateurs se sont tournés vers la zone d’activités pour des questions pratiques : grandes surfaces de stationnement, parkings gratuits, diversification d’enseignes commerciales. Ces trois critères sont devenus un passage obligé pour les clients. Pour que le centre-ville de Pertuis ne perde pas définitivement sa bataille face à la zone d’activités, il doit créer des espaces d’accueil complets et bien équipés. Le centre-ville doit être plus qu’un lieu d’achats, il doit redevenir un véritable cadre de vie.

Le gouvernement a mis en place le programme « Action cœur de ville » afin d’endiguer la désertification des centres villes tant en termes de commerces que de logements. Cinq milliards d’euros sur 5 ans vont être débloqués dont un milliard d’euros de la Caisse des Dépôts et Consignations en fonds propres, sept cent millions d’euros de prêt, un milliard et demi d’actions logement et un milliard deux cent millions d’euros de l’ANAH. Il est encore temps que Pertuis prenne le train en marche pour bénéficier pleinement de ce programme.

L’écueil à éviter dans ce développement à tous crins de la zone commerciale est l’absence du principe du développement durable. Par ailleurs, les arguments de la Mairie relatifs au développement local et à la création d’emplois s’avèrent de moins en moins crédibles, dans un contexte d’offres commerciales abondantes où tout nouveau venu affecte négativement les implantations voisines existantes. D’ailleurs, la plupart des pays européens voisins maîtrisent plus aisément le développement des équipements commerciaux et parviennent mieux à les conserver au cœur des villes et du tissu urbain. Nous invitons la Municipalité à être extrêmement vigilante dans la consommation de nouveaux espaces naturels ou agricoles qu’implique nécessairement son projet d’une nouvelle zone d’activités. Nous préconisons une étude d’impact englobant l’ensemble des critères de la loi sur l’artisanat, le commerce et les très petites entreprises afin de permettre une réelle intégration environnementale et urbaine.

Enfin, la Mairie doit mettre en œuvre un projet de transports collectifs pérenne et accessible aux habitants de la zone de chalandise tout en veillant à l’accessibilité du centre-ville.

Il convient de rappeler que nous sommes dans le Parc régional du Luberon qui donne une identité à la ville de Pertuis et que le développement de la zone d’activités doit se soumettre aux règles et à l’esprit de la chartre régionale du Luberon et en tant que Groupe de l’Opposition Municipale, nous y veillerons.

Fabien PEREZ, Christina BERARD, Rémy GRANGEON, Nicole AUTIN, William COLOMBARD, Soraya MEKDAD FIZAZI, Eric BANON


NOTE DU GROUPE « BLEU MARINE »

Pas de note reçue à ce jour