Site officiel de la ville de Pertuis

04 90 79 02 74

Retour sur le festival "Lézardons dans la rue" et la fête de la musique

Un début d’été très animé vendredi et samedi dans notre ville !
Dès vendredi fin d’après-midi la musique s’est installée un peu partout et ce grâce aussi aux restaurateurs et cafetiers qui avaient complété l’offre musicale préparée par la municipalité.
Il y en a eu pour tous les goûts et pour le plaisir de tous : jazz, musiques actuelles, folk, rock et pop.
A la Chapelle de la Charité,le conservatoire a participé avec piano et violons …merci à nos jeunes et moins jeunes talents.
Place Parmentier bondée dès 17 heures et ce jusqu’à minuit !
Foule aussi devant la Place du 4 Septembre jusque tard.
Place Mirabeau, difficile de trouver une table pour diner !
Place St Nicolas, les orchestres de nos jeunes collégiens et écoliers ont encore fait le plein ! Et ensuite la douceur du duo You and I pour les nostalgiques du folk !
Place Garcin, toujours autant de succès et de public pour l’Harmonie Durance Luberon avec en prime la classe de percussions du conservatoire qui a époustouflé l’auditoire.
Et pour faire le lien avec le lendemain les arts de rue, un drôle d’engin surplombé de 4 cabines téléphoniques rouges anglaises, avec des musiciens en kilt, en policeman nous a mené en déambulation colorée et tonique de la Place Garcin jusqu’à la Place Jean Jaurès.
Des musiciens hors pair dans leur drôle de machine qui ont entrainé avec eux un public conquis autant par l’étrangeté que par le répertoire. Bien des fenêtres se sont ouvertes sur leur passage … certes tardif … et les conducteurs et passagers des voitures croisées n’en croyaient pas leurs yeux.
Beaucoup de monde pour la première soirée de l’été …
Samedi, la fête a repris sous d’autres couleurs artistiques avec les arts de rue. Et pour cette sixième édition nous avons retrouvé des fidèles, mais aussi un public très intergénérationnel pour une programmation éclectique, variée et offrant une palette assez représentative de ce que peuvent proposer les artistes de rue.
Effets visuels et acrobatiques avec les Lutins, drôles de personnages échassiers, acrobates, musiciens qui ont subjugué parents, enfants, grands parents avec leurs déambulations. Il fallait voir les yeux de ces petits qui brillent d’étonnement et de bonheurs à la rencontre de ces étranges personnages.
Un spectacle circassien drôle et de qualité avec le duo de la Compagnie en Corps en l’Air fortement applaudi et bissé par des spectateurs enchantés par un numéro d’acrobatie, de jonglage (avec des boules de pétanque ! oui des vraies !) et tout cela avec de l’humour et de la tendresse. Merci à eux pour cette très belle prestation.
De l’humour toujours, mais avec deux versions. Une sans parole avec Icy Plage de la Compagnie Kartoffein ; une caricature grinçante et désopilante de ce que nous pouvons faire et être sur la plage.
Et les mots et les textes prennent leur envol avec Groseille et Mandarine qui ont « décoiffé » bien des messieurs parmi les spectateurs avec leur sketch du salon de coiffure. Elles nous avaient déjà alléché dès midi sur la Place Jean Jaurès avec un texte improbable mais génial mêlant, vins fromages et desserts … vocabulaire détourné avec beaucoup de talent.
Cette année, un partenariat avec la médiathèque a permis de voir la création A Livre Ouvert de la chorégraphe M Hélène Desmaris. Auditorium plein, on a refusé du monde pour un spectacle superbe où danse, textes et musique ont créé un rare instant de poésie et de grâce …. Enfant et adultes ont très longuement applaudi.
Nous n’oublierons pas le soutien de nos associations pertuisiennes, Maxou et les improvisations toujours autant goûtées par le public et Espace Danse, qui cette année à l’Enclos de la Charité a trouvé un lieu suffisamment vaste pour contenir les très nombreux spectateurs.
La journée fut bien remplie et pour certains ils ont suivi tous les spectacles jusqu’au final. Ils étaient encore présents pour le concert des Géants de la Soul. Trop bien a dit un petit jeune à mes côtés, merci a dit une dame d’un âge certain qui dansait le madison, waouh le chanteur quelle voix disait un autre …
La boucle est bouclée avec la veille : on commence et on finit en musique avec du public de tous âges, souriant et content de partager ensemble de bons moments.

Marie-Ange Conté adjointe à la culture et aux jumelages