Site officiel de la ville de Pertuis

04 90 79 02 74

De nouveaux agrès d'extérieur et un verger au parcours de santé le long de l'Eze

La commune a profité de l'aide financière reçue de la région dans le cadre de son plan "1 million d'arbres plantés d'ici 2021"* pour réhabiliter le verger du Setti crée en 2015 et qui suite à des actes de vandalisme, avait pratiquement disparu. 15 arbres fruitiers (abricotier, figuier, pommier, cerisier, poirier, prunier) ont ainsi été plantés par le service Espaces Verts de la ville pour constituer un verger dont chacun pourra profiter d'ici quelques années, le temps que les arbres se développent et donnent des fruits. Des fruits bio, bien sûr, sans traitement chimique. Ce verger vient agrémenter un site qui a bénéficié de nombreuses améliorations depuis 10 ans, en cohérence avec l'agenda 21 et les considérations environnementales et sociétales : réhabilitation de bâtiments et de la voirie, aménagements paysagers, jardins familiaux, parcours botanique et parcours sportif.
Le parcours sportif, qui a par ailleurs été enrichi de nouveaux agrès d'extérieur, est déjà pris d'assaut avec l'arrivée des beaux jours. Des luminaires solaires ont également été installés pour que les Pertuisiens puissent utiliser les agrès à la nuit tombée (une fois que le couvre-feu aura été levé...)

* 200 000 arbres seront plantés dans les villes de la région PACA et 800 000 en forêt afin de veiller au renouvellement des essences adaptées au climat méditerranéen. C’est un programme ambitieux, dont l’objectif est de 1 arbre pour 5 habitants sur le territoire régional.
En premier lieu, 200 000 arbres seront plantés en milieux urbains et périurbains, pour les Communes ou EPCI où l’aide de la région s’élèvera à 80 % :
-dans des nouvelles zones non arborées,
-pour remplacer les arbres malades,
-ou planter des vergers dans les fermes urbaines, les jardins partagés.
La condition non négociable : Les espèces plantées doivent obligatoirement être des espèces locales adaptées au climat méditerranéen et nécessitant peu d’arrosage. De plus, la Région demandera que tout projet d’aménagement qu’elle financera comprenne au moins 20 % d’espaces végétalisés et que tous les lycées plantent au moins 5 arbres dans la cour de leur établissement. Cette opération s’inscrit dans la durée, et permettra de capter l’équivalent des émissions de CO2 issues de l’ensemble des voitures de la métropole marseillaise.
Le second volet vise à planter 800 000 arbres en forêt via un dispositif d’aide financière dédié aux propriétaires forestiers privés et publics. A cause du changement climatique les forêts de la région dépérissent, et lorsque la régénération naturelle ne fonctionne pas, les plantations deviennent essentielles. En forêt publique, il est prévu de réaliser des plantations de 25 000 plants et de 340 000 semis qui vont se régénérer naturellement grâce aux travaux prévus à cet effet.
Grâce au partenariat avec l’Office National des Forêts, avec l’Union régionale des Communes forestières, avec le Centre régional de la Propriété Forestière et avec l’interprofessionnelle FIBOIS, ce sont plus de 500 000 plantations en forêt qui sont d’ores et déjà programmées.