Site officiel de la ville de Pertuis

04 90 79 02 74

Remise de la cigale d'or au majoral Frédéric Soulié

Il y avait foule à l'espace Jouvin pour la remise de la cigale d'or à Frédéric Soulié, récemment coopté majoral par le Felibriqe et notamment le maire de Pertuis qui a tenu à le féliciter dans les termes suivants :

"Je suis ravi d’être parmi vous cet après-midi pour la remise à notre cher Frédéric Soulié de cette cigale d’or au nom du Felibrige et de la commune de Pertuis.
On ne s'étonnera pas que cet enfant de Pertuis soit aujourd'hui honoré. Lors du dernier congrès annuel du Félibrige à Arles, il a été coopté majoral par le Consistoire et rejoint les 50 ambassadeurs, nommés à vie, dont le rôle est de défendre et valoriser nos langues et cultures régionales dans l’esprit d’un autre Frédéric… je veux parler bien sûr de l’illustre Frédéric Mistral.
N'était-ce pas prédestiné pour notre Fréderic chez qui tout chante en lui la Provence depuis sa plus tendre enfance ?
Fils d'enseignants, ce jeune homme curieux, élevé en terres occitanes, que ce soit dans le Vaucluse et dans le Lot, a effet grandi dans la culture provençale.
Des études de géographie, qui marquent son intérêt pour les "terroirs", l'ont amené à faire des stages professionnels, notamment à France 3, où il officie toujours pour transmettre sa passion de la Provence. Maître dans le parler de la langue provençale, c'est tout naturellement qu'il va produire, présenter et animer l'émission « Vaqui », magazine d'information diffusé sur France 3 Provence -Alpes-Côte-d'Azur depuis 1984.
Son amour des traditions et du terroir l'ont amené également à produire et présenter l'émission culinaire "la cuisine d'à côté", émission qui met en valeur les chefs de la région Provence depuis 2002.
Amoureux de sa région, de sa gastronomie, de ses vins, de sa culture, Fréderic est surtout un humaniste.
Quelles que soient les émissions dans lesquelles il intervient, il a à cœur de mettre en lumière le parcours et les talents des participants, tout cela avec une grande simplicité, jovialité et sincérité.
Il sait tout faire ou presque : présenter le téléthon, couvrir des courses cyclistes ou le Marseille-Cassis, le mondial de la pétanque et j’en passe.
Quel merveilleux représentant de cette Provence qu'il chérit tant !
Cet amour, il le partage avec sa maman que nous connaissons tous ici, Claudette Ocelli-Sadaillan, majorale elle aussi. Je tiens à souligner qu’il est très rare, voire unique que deux membres de la même famille fassent partie des 50 majoraux qui composent le consistoire du Félibrige. Il était déjà assez étonnant, il y a quinze ans, d'avoir une femme majorale ! N’est-ce-pas Claudette ?
Cet amour de la Provence, il le partage également avec son épouse et leurs enfants, Baptiste et Clément. La culture provençale est pour eux un art de vivre et la distinction qui est remise aujourd'hui à Frédéric est non pas une consécration, mais une nouvelle étape pour ce grand défenseur de la langue de Mistral et du Félibrige.
Pertuis est honoré de compter parmi ses natifs Frédéric Soulié qui porte haut les couleurs de sa ville et de sa région.
Merci Frédéric."